Slide background

Bujinkan Dojo Shinden Kihon Gata

Transmission des formes de base du Bujinkan Dojo ou Rouleau des principes (Ryaku) du Ciel (Ten), de l’Homme (Jin) et de la Terre (Chi)

programme01Le programme technique du Bujinkan Provence est basé sur l’enseignement de Masaaki Hatsumi, des Shihans Japonais et sur le programme pédagogique de la Fédération.

Pour cela, le Bujinkan Dojo Shinden Kihon Gata (Transmission des formes de base du Bujinkan Dojo), plus connu sous le nom de Ten Chi Jin Ryaku no Maki ou rouleau des principes (Ryaku) du Ciel (Ten), de l’Homme (Jin) et de la Terre (Chi), nous sert de référence pédagogique. Il regroupe les principes et techniques que l’on trouve dans les neuf écoles du Bujinkan. Ce tronc commun donne accès aux techniques des écoles.

La connaissance du Ten Chi Jin permet d’accéder à la ceinture noire.

Le Ten regroupe les techniques de déplacement. Dans cette partie, l’élève apprend à se mouvoir afin de se mettre hors de portée de l’adversaire ou à bonne distance. C’est là que se trouvent les cinq modules basiques fondamentaux : Kamae (postures de base), Ukemi (brise-chute), Uke Nagashi (blocages), Sanshin no Kata (enchaînements de base), Kihon Happô (techniques de base) mais aussi les Kyûsho (points vitaux), les Hiken Jû Roppô (les seize armes naturelles du corps), les Mutô Dori (défense à mains nues contre armes), les Aruki Waza (marches) et d’autres liés à l’apprentissage du déplacement. Par la pratique de ce dernier, l’élève comprend peu à peu les notions de distance, de timing et de rythme.

Le Chi regroupe les techniques à proprement parler. À ce niveau, l’élève sait arriver au contact de son adversaire. Les différents modules lui enseignent comment réagir suivant la distance et les opportunités créées par la situation. Dans ce rouleau, on trouve les Hajutsu Kyû Hô (dégagements), les Gyaku Waza (clés), Nage Waza (projections), Ryû Sui Iki (Sutemi ou projections par sacrifice), Torite Waza (contrôles debout et au sol), Keri Waza (coups de pied) et Shime Waza (pressions et étranglements).

Le Jin regroupe une cinquantaine de techniques avancées, tirées des neuf écoles et mettant en œuvre les principes de déplacement et les techniques du Ten et du Chi. L’élève retrouve dans les techniques du passé, le moyen de mettre en application et de combiner les déplacements avec les techniques des deux premiers niveaux. Là encore, tout est ouvert et rien n’est figé car seule l’adaptation permet la réalisation d’une technique cohérente.